Vedeke

Cabinet de conseil en entreprise à Annecy

Contact

Optez pour le concept de l’entreprise libérée et rénovez le management à Annecy


Face à la concurrence, à la dématérialisation du travail, à l'incertitude économique permanente, le cabinet VEDEKE situé à Annecy dans le département de la Haute-Savoie,

vous propose le concept de l’entreprise libérée pour redéfinir le mode d’organisation des entreprises. On réorganise le modèle hiérarchique dans le but de revaloriser la créativité et l'engagement des équipes exécutantes.

Entreprise libérée

L’entreprise libérée est un concept d’organisation qui a été mis en valeur par Isaac Getz en février 2013. Il propose de rénover le management en mettant au centre la motivation et l’engagement des salariés. Curt Lewin considérait que le taux d’engagement moyen d’un salarié non managé correctement est de 50 %. Les 50 % restant ne seront donnés que si le salarié est reconnu valorisé et utile. 

Dans un monde moderne aux perpétuels changements, le cabinet intervient aux alentours de Bonneville, Albertville et Chambéry dans le département de la Savoie, pour installer l’entreprise libérée en s'inspirant d'un modèle sportif d'une course en montagne pour produire le résultat souhaité par l'entreprise. Il vous propose, alors, les sept étapes du cahier des charges :

1)     Le modèle économique (Les ressources et le plan)

2)     Le camp de base stratégique (les objectifs )

3)     La constitution des équipes (le plan et l'executif)

4)     Le sens et les valeurs (L'esprit collaboratif)

5)     Les étapes opérationnelles (La réalisation)

6)     L’accompagnement en résolution de problèmes

7)     La fête.(La récolte et la reconnaissance)

Chacune de ces étapes constitue une transformation des habitudes, de l’organisation et des comportements.

Entreprise libérée

Le camp de base

Le camp de base regroupe tous les postes stratégiques de l’entreprise notamment la finance, le commercial, la communication, l’administratif RH et la production. Ce camp de base est au service des équipes constituées des employés.

Ils fournissent :

  • Le sens général de l’entreprise (son positionnement et son but),
  • Les ressources,
  • Les outils,
  • Les conseils,
  • Le soutien,
  • L’accompagnement.

Dans l’entreprise libérée il n’y a plus de personnes qui dirigent et commandent d’autres personnes. Il y a un camp de base qui concoit, transmet, soutien et aide pour que l’organisation prenne son ampleur. Les méthodes, l'éxécution, contrôles, objectifs et résultats sont gérés à l’intérieur des équipes par elles-mêmes.

Entreprise libérée

Les équipes

Dans l’entreprise libérée les équipes sont « les faiseurs ». Sans ces équipes il n’y aurait pas d’entreprises ni de résultats. Comme dans le Lean Management « c’est celui qui fait, qui sait ». Dans une entreprise collaborative, l’équipe tient et contient la valeur de l’entreprise, c’est par elle que tout arrive.

Une équipe est constituée de trois à sept personnes. Elle est formée par des critères qui appartiennent au positionnement de l’entreprise et à son histoire. Le chiffre trois est celui de l’équilibre et de la créativité. Cela peut être :

  • Des équipes projet (regroupant toutes les compétences requises comme dans une business Unit,
  • Des équipes compétence (spécialisées dans une tâche clé),
  • Des équipes territoire (spécialisées sur un territoire géographique),
  • Des équipes marché (spécialisées sur une part de marché),
  • Des équipes produit (spécialisées dans un ou plusieurs produits)...

Dans chaque équipe, les rôles vont se définir naturellement selon les personnalités, les compétences, les caractéristiques. L’équipe s’auto-gère naturellement. Le camp de base est à son service pour alimenter sa connaissance, ses outils et ressources.

Idéalement, on devrait retrouver des profils dédiés mais sur une équipe qui se crée ou se recrée avec l’existant, on doit attendre et tendre vers, avant de trouver le parfait équilibre.

1)     Un leader (celle/celui) qui sait communiquer, rassembler, motiver, aider et écouter,

2)     Un spécialiste (celle/celui) qui contient la connaissance, le savoir-faire, la qualité,

3)     Un médiateur (celle/celui) qui fluidifie, améliore, fait progresser,

4)     Un rebelle (celle/celui) qui crée, remet en cause, questionne et bouscule,

5)     Un constructeur (celle/celui) qui consolide, classe, synthétise, tient la mémoire,

6)     Un passeur (celle/celui) qui reçoit, distribue, met en forme, transmet,

7)     Un stratège (celle/celui) qui conçoit, imagine, projette, change.

Entreprise libérée

Le sens et les valeurs

L’engagement nécessite d’avoir une direction commune et de partager des règles et une moralité. Selon Curt Lewin et Geert Hofstede, nous sommes engagés quand on partage la culture et que nous sommes reconnus grâce à une place unique.

« La culture est la manière de penser, de sentir et de réagir d’un groupe humain » Geert Hofstede.

Définir une direction appartient à la tête de l’entreprise, (le camp de base) à sa propriété. Les cinq piliers de l’entreprise qui se retrouvent dans le camp de base doivent concevoir une stratégie pour le sujet qu’ils représentent.

Ce sens va s’incarner dans différents objectifs assortis de résultats mesurables. S.M.A.R.T

1)     Les finances,

2)     Le commercial,

3)     La communication,

4)     Les ressources humaines et le juridique,

5)     La production.

Concevoir une stratégie part d’un constat réaliste du terrain grâce aux ateliers collaboratifs avec les équipes.

Les valeurs s’inspirent de l’histoire de l’entreprise et de son rayonnement naturel. Elles s’incarnent dans les comportements quotidiens et peuvent se développer grâce à une surveillance partagée à l'intérieur des équipes et du camp de base.

Le modèle économique

 

Le modèle économique est le résumé des recettes dépenses de l’organisation. Il est l’outil majeur du contrôle mensuel ou trimestriel de l’organisation pour anticiper l’évolution ou les dérives. Il peut être utilisé pour l’organisation générale où chacune des équipes est considérée comme une petite business unit.

Le modèle économique respecte quelques normes :

  • Il est construit en conformité du dernier compte de résultat.
  • C’est un tableur dans lequel les calculs sont insérés par item.
  • Les quatre taux sont à respecter pour avoir un modèle équilibré, ils sont indexés sur la marge brute.
  • Chaque montant du détail du compte de résultat doit être intégré dans une case.
  • Les cases synthétisent les budgets principaux :

 

Analyse compte de résultat

N-1

Taux

Projection N

Taux

 1

 Chiffre d’affaire

 

 

 

 

 2

 Subvention ou autre

 

 

 

 

 3

 Total CA

 1+2

 100%

 

 

 4

 Mat pre et sous traitance

 

 

 

 

 5

 MARGE brute

 3-4

 5/3

 

 

 6

 Frais fixes

 

 12%

 

 

 7

 PART RH Brut

 

 

 0

 

 8

 Charges sociales

 7*0.46

 46%

 

 

 9

 Total RH

 7+8

 53%

 

 

 10

 Frais variables

 

 11%

 

 

 11

 Frais financiers

 

 

 

 

 12

 EBIT DA

 5-6-9-10-11

 

 0

 

 13

 Amortissement + dotations

 

 

 

 

 14

 Impôts et taxes diverses

 

 

 0

 

 15

 Charges exceptionnelles

 

 

 

 

 16

 Provisions

 

 

 

 

 17

 Marge nette

 12-13-14-15-16

 

 

 

 

*Modèle et taux validés par Fidexpert

Entreprise libérée

Les étapes stratégiques

À ce stade de l’organisation, il faut la faire vivre. Plusieurs étapes sont à vérifier :

1)  Vérifier la justice dans la répartition des salaires et des tâches,

2)  Vérifier le rythme et l’organisation des équipes,

3)  Vérifier l’implication et la mutation des managers dans le camp de base,

4)  Vérifier la présence de conflits d’intérêt à l’intérieur des équipes,

5)  Vérifier la justesse des méthodes innovantes qui peuvent paraître incertaines,

6)  Vérifier l’absence de distance entre les équipes et le camp de base.

La productivité

Le travail collaboratif

Le résultat remplace le temps.

L’intéressement

L’accompagnement

Tout est en place, cette avant dernière étape est la plus longue car chacun va vivre sa part d’entreprise libérée.

Le changement est un concept compliqué à vivre car il s’oppose aux habitudes et à la sécurité constitués de nos croyances, et de tous les efforts que l’on a fait pour s’adapter à une organisation. L’homme est un « animal de groupe ». Ces efforts sont inhérents à la capacité d’adaptation que nous avons tous quand on aborde un nouveau groupe.

Quand il faut recommencer, l’effort est beaucoup plus grand et difficile car notre cerveau cherche la régularité et la permanence, la déstructuration est zone de grand stress.

Certains n’y arriveront pas. Quel que soit leur désir d’évolution, ils ne réussiront pas à retrouver une place acceptable. Dans ce cas, il faut les laisser partir si ils le souhaitent et s’y préparer avec douceur et bienveillance.

D’autres résisteront sans bouger comme tétanisés pour les mêmes raisons.

Dans l’entreprise libérée, curieusement ce sont les employés qui sont le plus avantagés et pourtant ce sont eux qui auront le plus de mal à bouger.

Les accompagner signifie les sécuriser. Sécuriser un individu, c’est lui donner les moyens de se protéger en choisissant des options. Une personne sécure n’est pas celui à qui il n’arrive rien, c’est une personne qui se sent libre des choix et des ressources.

Plus que jamais, les valeurs décidées ensemble deviendront un langage commun et un recours.

La fête

“Les jours de réjouissances sont des jours de faveur car la joie du dedans rejaillit au dehors”

Baltazar Gracian Y Morales

La fête a de multiples pouvoirs dans une entreprise. Elle récompense, elle fait fructifier, elle rapproche et met en lumière.

La fête est une façon de clore un sujet, une étape pour structurer et passer à autre chose. Elle peut aussi démarrer une étape ou une ére, elle est une façon d’ancrer le collectif. La fête peut être le début ou la fin mais il est certain qu’après elle, chacun est prêt à démarrer ou à redémarrer.

Fêter, c’est remercier et montrer sa reconnaissance. C’est aussi une façon de faire fructifier la joie et de la rendre communicative.

  • Séminaire,
  • Réunion d’équipes,
  • Repas de fin de période,
  • Voyage ou sortie ensemble,
  • Primes ou cadeaux exceptionnels.

“Le plaisir des grands est de pouvoir faire des heureux”

Blaise Pascal


Pour plus de renseignements sur le concept de l’entreprise libérée, n’hésitez pas à contacter VEDEKE,

votre cabinet de conseil en gestion d'entreprise au 06.62.35.97.66.


Contact

14 route de Chevennes Cran Gevrier

74960 Annecy

Tél : 06.62.35.97.66

Mail : eb@vedeke.com

VEDEKE  VEDEKE  VEDEKE

 



* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires