Vedeke

Cabinet de conseil en organisation à Annecy

Contact

Découvrez les derniers articles sur le management d’entreprise à Annecy


7 raisons de rester optimiste

On vit une période très troublée. Nous sommes nombreux à avoir peur ou à se sentir parfaitement impuissant. Outre le COVID, d’autres menaces semblent peser sur nos têtes. Les média ou le gouvernement alertent en permanence et même si les informations se contredisent souvent, certains d’entre nous commencent à imaginer des avenirs un peu noirs. L’entretien de la peur fait trop dévier notre imagination fertile.

Pourtant nous avons autant de raisons de nous apaiser et en attendant voici 7 raisons pour rester optimiste. (Texte inspiré des propos de Lisette Thooft Journaliste des Pays Bas spécialisée en psychologie sociale)

  1. Soyez conscient que l’actualité ne raconte jamais toute l’histoire.

Malgré tout notre respect pour le métier de journaliste dont certains sont engagés ou se mettent en danger, ils ne racontent jamais toute l’histoire. La peur fait vendre et n’oubliez pas que la finalité est là. Chaque reportage ne montre qu’un aspect des choses et si possible le plus alarmant. Chaque journal télévisé même si depuis peu ils essaient d’équilibrer ne donne que les nouvelles alarmantes ou déformées par des contextes étriqués. Pourtant des millions de choses positives et extraordinaires se passent toutes les secondes. L’information est toujours condensée et sortie de la vie normale, ce qui nous donne cette impression que tout va mal ailleurs dans un univers inconnu qui peut nous atteindre. Si vous entendiez toute l’histoire vous sauriez que t les victimes ne sont pas toutes misérables ou les coupables aussi infames que prévu.

 

  1. Crise rime avec développement

Rien ne renait ou n’évolue sans passer avant par une désorganisation ou une certaine forme de chaos. La permanence n’existe pas et s’il y a un printemps c’est qu’il y a eu un hiver. L’illusion que notre vie ne pourrait jamais changer est entretenue par ceux qui surprotègent ou cache les réalités. Ca ne veut pas dire qu’il faut souffrir pour être heureux mais simplement accepter parfois que tout ne soit pas comme on voudrait. Nous sommes sans doute entrain de vivre une phase collective qui augure une évolution dans la conscience. Charles Eisentein auteur d’ouvrages sur les transformations de notre époque est aussi de cet avis. Devenir adulte ou conscient ce n’est plus prendre ou consommer sans y réfléchir mais  savoir aussi redonner, alimenter et entretenir les biens communs. Devenir adulte c’est aussi apprendre à surmonter les épreuves en arrêtant de subir et en commençant à changer deux ou trois choses pour prendre un léger virage ou ne pas s’en remettre à l’autre pour prendre des décisions.

 

  1. Votre vie est une pierre dans l’édifice commun.

Tout est corrélé de la plus grande entité à la plus petite chose. Tout ce que vous faites dans votre cercle influence le reste de la communauté, de la ville, d’un pays ou du monde. Vous n’êtes pas si impuissant que ça, car ailleurs quelqu’un pense et fait comme vous et l’addition fini par faire un fleuve qui déferle. Ne pensez plus que vous ne pouvez rien faire, commencez par vous. Gandhi disait : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Attention à vos discours, vos pensées ou vos actes, même la moindre parole peut influencer votre voisin ou l’inconnu assis à côté de vous dans le bus ou au restaurant. Restez conscient et si vous constatez des comportements inadéquats, remarquez dans le même temps celle ou celui qui œuvre pour le meilleur. Il n’est pas nécessaire de partir au Mali pour œuvrer, là dans votre quotidien vous aurez aussi de l’influence.

  1. L’humanité dans son ensemble est de plus en plus libre et aimante.

C’est la vérité, nous sommes de moins en moins violent, plus civilisé et prospère. La liberté ne cesse d’évoluer dans le monde. Pour ceux qui se documentent sur l’humanité du 20eme, 19eme ou 18 eme siècle, ils s’aperçoivent à quel point le quotidien était incertain. Un humain sur 3 finissait assassiné, mort prématurément, malade ou miséreux. Aujourd’hui ces évènements restent exceptionnels et c’est sans doute pour cela qu’ils nous choquent autant.

Grâce à la technologie, nous somme entrain de former un immense réseau dont la part d’ombre ou de lumière s’exprime devant les yeux du parfait néophyte. Tout se sait, est déformé ou mal interprété. Mais ce réseau engendre aussi un immense élan d’amour et de solidarité qui permet chaque jour des petits miracles. Pourtant on entend encore et toujours que le monde va de plus en plus mal et que nous allons dans le mur. Pour ceux d’entre nous qui font l’effort de se souvenir, ils verront combien notre quotidien s’est amélioré et que la tendance à la solidarité et l’entraide a fait un véritable bond en avant.

 

  1. La peur joue son rôle

Environ un tiers des européens souffrent d’anxiété, de dépression, rien qu’en France on estime à 20 % la part de la population susceptible de présenter un trouble anxieux. Cette peur est une déviance et ne présente pour la plupart des cas aucune réalité tangible. D’un même élan beaucoup de personnes tentent des expériences spirituelles mais il s’agit d’une quête qui nous amène à fréquenter de vertigineux précipices. Les anthropologues expliquent également que la peur est une défense contre un danger autrefois bien réel mais qui ne l’est plus. Mais peut-être que la peur est aussi un déclencheur de la conscience. Certain se demande pourquoi des vies sont empreintes de tant d’épreuves ou de douleur. Pourtant ceux qui sont passés par des épreuves lourdes racontent que la renaissance a été salutaire et que leur vie est devenue bien meilleure. La réponse du sens du mal ne peut être que personnelle. L’anxiété déclenche dans votre corps des substances qui influencent à leur tour vos pensées et on entre dans le cercle vicieux de l’angoisse inexpliquée. Dès qu’on accepte de regarder en face ce qui nous fait si peur, l’anxiété disparait ou nous ouvre une voie différente et apaisante. L’anxiété se nourrit de perceptions et de projections dont la plupart du temps nous n’avons pas la réponse. Plutôt que dépenser une précieuse énergie à nous inquiéter, il serait plus utile de la dépenser à se faire plaisir ou à entreprendre une action qui nous remplisse de fierté ou nous fait avancer vers le progrès. Tout le monde connait la peur mais n’est pas tenu de la subir.

 

 

  1. Le monde est une illusion

Ce paragraphe est plus compliqué à comprendre, depuis quelques années la physique quantique tente de nous faire toucher du doigt cette théorie, le monde n’est qu’une illusion derrière laquelle les réseaux d’énergie redessinent en permanence la réalité. Nous créons notre réalité par nos pensées et notre conscience et partout où nous portons notre attention se manifeste une réalité. « La peur attire le danger » nous disaient nos ancêtres.

La médecine acte aujourd’hui que la plupart des maladies chroniques sont émotionnelles et nous avons tous connu quelqu’un qui manifestait des signes physiques d’une maladie sans cause réelle qui s’évanouie mystérieusement comme elle arrive.

Aucune magie là-dedans et ce bon seigneur n’y est pour rien. Il y a des millions d’années Bouddha disait : le monde est une illusion (Maya en Sanscrit) et ce message était révolutionnaire : « Ce ne sont pas les dieux à l’origine de votre bonheur ou votre malheur, c’est vous qui créez votre réalité. » Cette pensée est réconfortante et nous redonne un certain pouvoir face aux évènements. Après tout on peut déjà s’atteler à avoir des intentions personnelles à obtenir autre chose, et s’amuser à développer notre attention pour comprendre comment l’opportunité émerge.

  1. Le monde est parfait pour développer notre conscience

 

On entend souvent dire que nous avons tous un but et une mission dans notre vie. Le monde est donc notre terrain de jeu et chaque épreuve, chaque échec est là pour nous apprendre à faire mieux ou à sauter l’obstacle. Dans cette perspective, tout finira bien. Si c’est ainsi que fonctionne les choses dans un but précis avec des messages cachés ou des signes émergents.

Peut-être que notre monde malgré tous nos malheurs, d’un genou écorché à un attentat terroriste ou d’une clé perdue à l’extinction d’une espèce animale, est un miracle de précision une conjonction aussi incompréhensible que géniale qui nous conduit à une sorte de confiance en cette vie si riche, précieuse et mystérieuse.

Je vous souhaite un merveilleux week-end plein de surprises.

Contact

14 route de Chevennes Cran Gevrier

74960 Annecy

Tél : 06.62.35.97.66

Mail : eb@vedeke.com

VEDEKE  VEDEKE  VEDEKE

 



* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires