Vedeke

Cabinet de conseil en organisation à Annecy

Contact

Découvrez les derniers articles sur le management d’entreprise à Annecy


La crise rime avec développement

Mieux aborder la crise sanitaire

CRISE RIME AVEC DEVELOPPEMENT.

Propos de Lisette THOOFT.Ecrivaine Pays Bas.

Les moments explosifs n’apparaissent pas sans raison. Un échec, une maladie ou un accident se révèlent souvent être une ouverture vers un niveau supérieur de conscience. Il en va de même à l’échelle du monde. Nous vivons vraisemblablement une expérience collective qui inaugure une nouvelle phase dans le développement humain. Cela est plutôt naturel. Charles Eisentein auteur d’ouvrages sur les transformations de notre époque est aussi du même avis. Le COVID 19 est un évènement soudain, à l’échelle mondiale qui semble de plus toucher différents sujets périphériques comme le sens du travail, le retour au local et à la famille et le recul de la pollution. Malgré ce que vous vivez, ce temps à part vous pousse à questionner votre quotidien et des sujets que vous vivez jusque là dans la précipitation et même la routine inconsciente.

Devenir Adulte selon Charles Eisentein signifie surmonter les épreuves. Dans chacune de nos vies il faut des épreuves pour passer à un autre état de conscience et continuer différemment. Dans les anciennes cultures on envoyait les jeunes vivre des expériences difficiles pour leur permettre une nouvelle personnalité moins centrée sur soi et plus en capacité de donner et recevoir.

Soyez conscient qu’une actualité ne raconte jamais toute l’histoire. Malgré tout le respect que j’ai pour le journalisme, les media se concentrent sur les mauvaises nouvelles c’est leur tâche et chaque reportage ne montre qu’un aspect de la situation. Les informations sont condensées, la vie normale est extraite. Si vous entendiez toute l’histoire vous sauriez que les victimes ne sont pas toutes misérables et que les coupables pas toujours mauvais. Il y a du bon dans chaque chose, il faut savoir s’en souvenir. S’informer, chercher des connaissances est une chose, s’abreuver d’informations passivement sans tri en est une autre. Restez conscient que pour bien aborder une situation mieux vaut la comprendre dans son ensemble et que toute situation a une logique et un équilibre.

L’humanité dans son ensemble est de plus en plus libre et aimante. Nous sommes de moins en moins violents et de plus en plus civilisés, prospères et démocratiques. Depuis la préhistoire la violence ne cesse de décroitre et ceci de façon linéaire. Bien sur il reste des pics de violence et ce sera toujours de trop mais globalement la violence diminue. Parallèlement le niveau de bien être progresse tout autant et grâce aux connexions le web a tissé un énorme réseau de contacts.

Pourtant certain ont l’impression que le monde va de mal en pis. Selon les scientifiques l’homme a réussit à survivre dans un monde au départ très dangereux et ceci grâce à son énorme vigilance. Pourtant on se comporte toujours comme si on vivait dans la savane et nous surréagissons au moindre signe. Cette peur réactionnelle est aujourd’hui dépassée mais notre cerveau reptilien a gardé ce système de défense qui se déclenche souvent de façon inappropriée. Le fondateur de l’anthroposophie Rudolf Steiner avait prédit une génération fortement affectée par la peur et il semble que cette génération soit la nôtre. La part de l’anxiété et de la dépression concerne une forte partie de la population. Rudolf Steiner attribue cette peur à une forte sensibilité émotionnelle face à une réceptivité accrue du monde spirituel. La quête d’une vie meilleure nous rend plus sensible au mal et nous pousse à côtoyer de vertigineux précipices. Peut-être que l’éveil nous pousse à avoir une conscience plus précise des comportements et nous entraine à agir pour pouvoir les surmonter. « La réponse à la question du sens du mal ne peut être que personnelle » Tinese Croese. Plutôt que subir nous pouvons tous dans notre quotidien tenter une action ou une autre pour faire avancer à notre échelle un monde meilleur, une planète mieux préservée ou un acte de gentillesse.

Le monde tel que vous le percevez est une illusion. De nombreux sages ont essayé de nous l’expliquer et la physique quantique aujourd’hui fait plus de lumière pour les plus suspicieux d’entre nous. Nous percevons le monde à travers le prisme de nos croyances. Certes votre quotidien ne doit pas vous sembler parfait et il pourra même vous rendre fou mais au plus profond de vous la situation vous propose d’éveiller votre conscience pour cesser de subir. Selon le physicien Vadim Zeland, notre libre arbitre est constamment amenuisé par des effets de groupe qui nous mènent invariablement à des endroits que nous subissons. Les effets de mode, de société, les informations toujours sur le même modèle et l’influence constante nous éloignent de qui nous sommes. Nous devenons le jouet des influences diverses et illusoires et en attendant nous ne sommes pas heureux.

Parallèlement et de plus en plus viennent des élans de repli sur soi par la méditation et de créativité avec diverses intentions individuelles de prendre d’autres chemins. Le bonheur passera invariablement par le lâcher prise de nos soucis divers et variés pour s’interroger sur qui nous sommes et de quoi nous sommes capables.

Selon Lisette Thooft et bien d’autres encore, notre monde malgré tous nos malheurs, d’un genou douloureux à un attentat terroriste, d’une rupture sentimentale à l’extinction d’une espèce animale, un miracle de précision, une conjonction aussi incompréhensible que géniale qui nous conduit vers une sorte d’éveil, d’illumination. La peur disparaît alors pour ne laisser place qu’à l’amour et la sérénité.

CRISE RIME AVEC DEVELOPPEMENT.

Propos de Lisette THOOFT.Ecrivaine Pays Bas.

Les moments explosifs n’apparaissent pas sans raison. Un échec, une maladie ou un accident se révèlent souvent être une ouverture vers un niveau supérieur de conscience. Il en va de même à l’échelle du monde. Nous vivons vraisemblablement une expérience collective qui inaugure une nouvelle phase dans le développement humain. Cela est plutôt naturel. Charles Eisentein auteur d’ouvrages sur les transformations de notre époque est aussi du même avis. Le COVID 19 est un évènement soudain, à l’échelle mondiale qui semble de plus toucher différents sujets périphériques comme le sens du travail, le retour au local et à la famille et le recul de la pollution. Malgré ce que vous vivez, ce temps à part vous pousse à questionner votre quotidien et des sujets que vous vivez jusque là dans la précipitation et même la routine inconsciente.

Devenir Adulte selon Charles Eisentein signifie surmonter les épreuves. Dans chacune de nos vies il faut des épreuves pour passer à un autre état de conscience et continuer différemment. Dans les anciennes cultures on envoyait les jeunes vivre des expériences difficiles pour leur permettre une nouvelle personnalité moins centrée sur soi et plus en capacité de donner et recevoir.

Soyez conscient qu’une actualité ne raconte jamais toute l’histoire. Malgré tout le respect que j’ai pour le journalisme, les media se concentrent sur les mauvaises nouvelles c’est leur tâche et chaque reportage ne montre qu’un aspect de la situation. Les informations sont condensées, la vie normale est extraite. Si vous entendiez toute l’histoire vous sauriez que les victimes ne sont pas toutes misérables et que les coupables pas toujours mauvais. Il y a du bon dans chaque chose, il faut savoir s’en souvenir. S’informer, chercher des connaissances est une chose, s’abreuver d’informations passivement sans tri en est une autre. Restez conscient que pour bien aborder une situation mieux vaut la comprendre dans son ensemble et que toute situation a une logique et un équilibre.

L’humanité dans son ensemble est de plus en plus libre et aimante. Nous sommes de moins en moins violents et de plus en plus civilisés, prospères et démocratiques. Depuis la préhistoire la violence ne cesse de décroitre et ceci de façon linéaire. Bien sur il reste des pics de violence et ce sera toujours de trop mais globalement la violence diminue. Parallèlement le niveau de bien être progresse tout autant et grâce aux connexions le web a tissé un énorme réseau de contacts.

Pourtant certain ont l’impression que le monde va de mal en pis. Selon les scientifiques l’homme a réussit à survivre dans un monde au départ très dangereux et ceci grâce à son énorme vigilance. Pourtant on se comporte toujours comme si on vivait dans la savane et nous surréagissons au moindre signe. Cette peur réactionnelle est aujourd’hui dépassée mais notre cerveau reptilien a gardé ce système de défense qui se déclenche souvent de façon inappropriée. Le fondateur de l’anthroposophie Rudolf Steiner avait prédit une génération fortement affectée par la peur et il semble que cette génération soit la nôtre. La part de l’anxiété et de la dépression concerne une forte partie de la population. Rudolf Steiner attribue cette peur à une forte sensibilité émotionnelle face à une réceptivité accrue du monde spirituel. La quête d’une vie meilleure nous rend plus sensible au mal et nous pousse à côtoyer de vertigineux précipices. Peut-être que l’éveil nous pousse à avoir une conscience plus précise des comportements et nous entraine à agir pour pouvoir les surmonter. « La réponse à la question du sens du mal ne peut être que personnelle » Tinese Croese. Plutôt que subir nous pouvons tous dans notre quotidien tenter une action ou une autre pour faire avancer à notre échelle un monde meilleur, une planète mieux préservée ou un acte de gentillesse.

Le monde tel que vous le percevez est une illusion. De nombreux sages ont essayé de nous l’expliquer et la physique quantique aujourd’hui fait plus de lumière pour les plus suspicieux d’entre nous. Nous percevons le monde à travers le prisme de nos croyances. Certes votre quotidien ne doit pas vous sembler parfait et il pourra même vous rendre fou mais au plus profond de vous la situation vous propose d’éveiller votre conscience pour cesser de subir. Selon le physicien Vadim Zeland, notre libre arbitre est constamment amenuisé par des effets de groupe qui nous mènent invariablement à des endroits que nous subissons. Les effets de mode, de société, les informations toujours sur le même modèle et l’influence constante nous éloignent de qui nous sommes. Nous devenons le jouet des influences diverses et illusoires et en attendant nous ne sommes pas heureux.

Parallèlement et de plus en plus viennent des élans de repli sur soi par la méditation et de créativité avec diverses intentions individuelles de prendre d’autres chemins. Le bonheur passera invariablement par le lâcher prise de nos soucis divers et variés pour s’interroger sur qui nous sommes et de quoi nous sommes capables.

Selon Lisette Thooft et bien d’autres encore, notre monde malgré tous nos malheurs, d’un genou douloureux à un attentat terroriste, d’une rupture sentimentale à l’extinction d’une espèce animale, un miracle de précision, une conjonction aussi incompréhensible que géniale qui nous conduit vers une sorte d’éveil, d’illumination. La peur disparaît alors pour ne laisser place qu’à l’amour et la sérénité.

Contact

14 route de Chevennes Cran Gevrier

74960 Annecy

Tél : 06.62.35.97.66

Mail : eb@vedeke.com

VEDEKE  VEDEKE  VEDEKE

 



* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires