Vedeke

Cabinet de conseil en entreprise à Annecy

Contact

Découvrez les derniers articles sur le management d’entreprise à Annecy


Résolution 2020 : l’empathie

Et si le nombrilisme était source d’anxiété ?

A travers mon métier je deviens un petit observatoire des comportements humains et des dérives qui ne manquent pas d’arriver. Je reste optimiste car les consciences s’installent, réfléchissent et agissent. Pourtant il est un pas qui devrait accélérer notre bonheur et surtout notre sérénité : l’empathie.

Nous savons déjà que la peur est à l’origine de l’anxiété, mais savez-vous ce qui alimente toutes ces peurs diverses et notre stress : l’égocentrisme, le nombrilisme. Nos petites affaires, notre petite auto, notre petit chapeau comme dirait Brel…. Pensez sans cesse à ce que l’on a ou pas, à ce qui pourrait nous arriver ou pas, à ce que l’on souhaite de plus et de mieux alimente notre anxiété et maintient notre stress à un bon niveau. Etre constamment à l’œuvre en croyant protéger notre petit environnement personnel est une hérésie et un leurre. Selon l’Australien Roman Krznaric philosophe qui a écrit un livre sur le sujet, le capitalisme n’y est pas étranger. A force d’être bombardé de publicités qui nous vantent une vie meilleure et des biens de plus en plus sophistiqués, nous sommes naturellement poussés à la comparaison et à l’envie d’avoir mieux et plus.

Imaginez lâcher ce fatras de besoins et d’envie assortis de toutes les peurs de ne pas y arriver ? Imaginez qu’il soit déclaré une fois pour toute une nouvelle mode celle du rien ? du Zen absolu ? Il y a une voie pour mettre derrière soi cette course effrénée : l’empathie, le détournement de notre regard de l’intérieur vers l’extérieur. Comme le fait remarquer Roman Krznaric, il est temps de nous apercevoir que les biens matériels ne font pas notre bonheur, je ne dis pas qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain mais juste retrouver notre capacité naturelle de relations et de compassion, et comprendre que ce qui nous fait vraiment plaisir tient souvent à très peu de choses. S’intéresser aux autres, les comprendre, trouver un vrai plaisir à aider un ami à résoudre son problème ou chercher à en apprendre plus sur le dernier sujet du jour met de la distance entre nous et nous et distrait un moment notre anxiété. Comme l’expliquait très bien C.GJung, quand la misère était à l’extérieur, la tension dramatique était inexistante car l’énergie disponible ne permettait plus les élucubrations de toutes sortes. Attention les réseaux sociaux et tous les écrans encouragent le narcissisme et la comparaison. A cet égard nous ne sommes que des enfants avides et indisciplinés.

Alors 2020 l’année de l’empathie ? Essayez chaque jour d’avoir un intérêt pour un sujet dans lequel vous n’êtes nullement impliqué.  Il existe un site internet qui s’appelle Chat Roulette où l’on est mis au hasard au contact d’un internaute dans le monde, un bon moyen de démarrer l’empathie.

Article inspiré d’une interview de Roman Krznaric . Roman est un philosophe de 43 ans qui a entre autres fondé à Londres the School of life depuis les années 2001. Son livre Empathie est sorti en 2014.

Elisabeth Vandekerkhove (Boutet)

 

 

Les bonnes résolutions 2020

Contact

14 route de Chevennes Cran Gevrier

74960 Annecy

Tél : 06.62.35.97.66

Mail : eb@vedeke.com

VEDEKE  VEDEKE  VEDEKE

 



* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires